Les listes de formations éligibles au CPF : Bulats et TOEIC devraient être à l’inventaire à la mi-février pour l'anglais mais quid des autres langues ?

Publié le par alphalearning

Alors que la loi est entré en application début janvier le processus d’élaboration des listes de formations éligibles au CPF se poursuit. on se demande toutefois pourquoi se travail n'a pas été fait avant la promulgation de la loi pour ne pas gripper la machine, comme si la crise ne suffisait pas

C’est actuellement 18.000 certifications qui sont éligibles, soit trois fois plus qu’au début du mois. Le Ministre François REBSAMEN a toutefois admis, lors de ses vœux à la presse du 29 janvier 2015, que l’élaboration de l’inventaire était un processus lourd qui « fait l’objet d’une sélection attentive branche par branche ».

 

L’inventaire, établi par la CNCP, recensera les « certifications et habilitations correspondant à des compétences transversales exercées en situation professionnelle » (art. L335-6 du Code de l’éducation). Il permettra ainsi aux branches et aux régions de compléter les listes de formation éligibles au CPF, et les élargir au-delà du RNCP et des CQP.

 

« Il y a pu y avoir des retards qui vont être bien évidemment réparés avant la fin du mois de février » affirme le Ministre. Fin février, les demandes de recensement à l’inventaire pourront ainsi être transmises à la Commission Nationale de la Certification Professionnelle. C’est dans cet inventaire qu’auront vocation à être inscrits les CP FFP, qui suscitent d’ores et déjà l’intérêt de plusieurs branches.

 

Par procédure accélérée, certaines certifications seront examinées en priorité par la CNCP dont celles des formations langues. A la mi-février, les formations préparant au TOEIC et BULATS notamment devraient donc être éligibles au CPF. Cela fait suite aux alertes successives de la FFP sur la nécessité d’inclure en urgence ces formations au CPF. Une délégation d’organismes de formation adhérents à la FFP a ainsi pu échanger le 28 janvier 2015 avec Emmanuelle WARGON, Déléguée Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) sur les mesures d’urgence à mettre en place . Mais pour les autres langues... on n'en est même pas au conditionnel

 

Vingt-quatre décrets et trois arrêtés ont déjà été publiés mais il reste encore beaucoup de textes réglementaires a paraitre . On peut vraiment se demander pourquoi il s n'ont pas repoussé l'application de la loi . Il est vrai que tous les acteurs du jeu touchent confortablement leurs salaires tendis que d'autres sont affectés par ces retards . Encore une fois nous avons des demandes de formations mais elles ne peuvent aboutir et de faites de sombres perspectives sur nos trésoreries pendant les mois a venir .Et se n'ai pas la clientèle des particuliers qui va suffire à faire le relais

 

 

 

Commenter cet article

Thierry Pelletier 09/02/2015 18:32

Le diplôme de compétence en langue devrait être éligible également au CPF pour 13 langues : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Italien, Portugais, Russe, Français langue étrangère, Français professionnel de 1er niveau, Langue des Signes Française, Breton et Occitan. Bien cordialement

Pierre 13/02/2015 16:48

le problème est bien le conditionnel qui bloque tout en attendant. pourquoi ne pas avoir différé la mise en application de la loi si les listes ne sont pas prêtes . N'y a t'il pas assez de blocages en France ?