le compte personnel de formation patine : le MEDEF s'engage

Publié le par ALPHALEARNING

Le MEDEF lance une campagne de sensibilisation à la formation professionnelle, destinée à la fois aux salariés et aux employeurs. Pour Pierre GATTAZ qui ne cesse d'affirmer que «l'emploi est la priorité absolue des actions que je mène depuis deux ans», le volet formation fait partie des piliers des dispositifs à mettre en place, surtout lorsque la courbe du chômage s'obstine à ne pas s'inverser.

Or à ce jour, le nouveau dispositif de Compte Personnel de Formation inscrit dans la loi du 5 mars 2014 et actif depuis début 2015 n'a ni convaincu, ni fait preuve d'efficacité. Selon une étude des cabinets Fidal et Amplitude diffusée mi-avril, 60% des professionnels interrogés affirment que la réforme n'apportera quasiment pas de changement au système et 70% admettent même n'en avoir qu'une connaissance minimum. Pire: à ce jour, seuls 1,4 million de comptes ont été ouverts depuis janvier par les salariés, alors qu'ils sont 23 millions à être éligibles à ce dispositif individuel, qui crédite des droits à heures de formation et devrait les aiguiller vers des formations financées et efficaces pour leur avenir. Parmi eux, seule une poignée a réussi à obtenir le financement de son projet de formation (130 prises en charge pour 25.000 demandes mi-mars, selon la Fédération de la formation professionnelle).

Aussi le MEDEF investit deux millions d'euros dans une campagne de communication afin d'inciter tant les salariés que les employeurs a s'engager dans une démarche de formation...

La suite sur le Figaro

Bon c'est bien que le patronat s'engage dans ce sens mais quid des autres acteurs de ce changement de législation ( l'état , les syndicats . Parceque qu'un changement de législation n'a d’intérêt que pour faire mieux et pas moins bien . Pour l'instant on a une nouvelle illustration que le mieux est l'ennemi du bien.

En tout nous a Alphalearning nous avons déjà investit dans le faire savoir.. on est bien obligé devant la baisse d'activité provoqué par la gestion désastreuse de ce changement... mais nous n'avons pas 2 millions d'euros pour ca

Commenter cet article