Alphalearning cité en référence par l'EXPRESS l'EXPANSION

Publié le par alphalearning

 

"Si les nouvelles technologies vous rebutent et si l'anglais vous stresse, essayez la relaxation. C'est l'approche suivie par la société Alphalearning. Son créateur, Pierre Fallot, part de l'observation suivante : " Sur le plan sonore, la langue française occupe une bande de fréquence bien plus étroite que la plupart des langues, tout particulièrement l'anglais. Nous partons donc avec un handicap. Pour le surmonter, la relaxation rend l'apprenant plus réceptif grâce à l'utilisation des deux hémisphères du cerveau. " Pour arriver à cet état de relaxation, il vous suffira de vous asseoir dans un fauteuil incliné et de vous laisser bercer par des mélodies proches de votre rythme biologique. Sur une cassette, une voix lira un texte en anglais, et vous devrez répéter certaines phrases. Puis la scène évoquée sera illustrée à travers une animation sonore. Exemple : des dialogues dans un hall de gare. Selon les promoteurs de la méthode, celle-ci permettrait une assimilation jusqu'à cinq fois plus rapide que les procédés traditionnels. C'est en tout cas l'apprentissage pour lequel Pascal Fleury a opté afin de négocier un tournant dans sa vie professionnelle. Le rythme qu'il suit est intensif : deux à trois heures par séance, quatre ou cinq séances par semaine, comprenant aussi des séances en face à face avec un tuteur. Coût : 10 000 francs (1 520 euros) pour une trentaine de leçons. " Le résultat ? Impressionnant, estime-t-il. Après trois semaines, les mots viennent facilement et les principes de conjugaison coulent de source. Je suis déjà passé du niveau débutant avancé au niveau perfectionnement. "

 

Ce passage est extrait d'un enquête du groupe L'Expansion  L'Express  parue en 2001 et toujours disponible sur internet à cette adresse http://lexpansion.lexpress.fr/economie/je-booste-mon-anglais_17245.html?p=3

Commenter cet article