Un salarié qui démissionne perd-il ses droits acquits au DIF ?

Publié le par alphalearning

En cas de démission, un employé peut demander le paiement de son droit individuel à la formation (DIF). Cependant, il est nécessaire que l'action de l'évaluation des compétences, la validation de l'expérience (VAE) ou de formation est entrepris avant la fin de l'avis (article L6323-17 du Code du travail). La formation elle-même peut être complété après l'avis.

Toutefois, un employé qui n'a pas utilisé la totalité de ses droits en vertu de Dif après le contrat de travail peut utiliser ses droits restants, à condition que la rupture du contratest le résultat:

lire la suite sur formation professionnelle continue et DIF 

Commenter cet article