Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'AVIS d'ADRIEN SUR SA FORMATION ALPHALEARNING

Publié le par ALPHALEARNING

"Quel plaisir de redécouvrir le plaisir de l’apprentissage d’une langue !

Pour moi la méthode la plus agréable et la plus efficace que j’ai pu expérimenter, dans la détente et autour de belles rencontres !

Ravi de me sentir enfin à l’aise en anglais merci : je recommande Alphalearning"

 

Adrien Richard

Attaché commercial  grand comptes ID VERDE

 

Après sa formation de 60H Adrien part en Nouvelle Zélande

L'AVIS d'ADRIEN SUR SA FORMATION ALPHALEARNING

Partager cet article

Repost 0

ALPHALEARNING A LA FIN DE CE REPORTAGE DE FRANCE2 : LA SOLUTION

Publié le par ALPHALEARNING

alphalearning à la fin du reportage : la solution pour dépasser les difficultés d'apprentissage des langues étrangères et particuliérement de l'anglais

Partager cet article

Repost 0

Décembre 2015 : formation anglais -40 %

Publié le par ALPHALEARNING

Faites vous plaisir ou faites plaisir en décembre 2015 c'est moins 40 % sur les formations intensives en anglais à partir de 2 H par jour 5 ou 6 jours par semaine . Une semaine minimum

avec la méthode Alphalearning pour apprendre jusqu'à 5 fois plus rapidement avec plaisir et garantie de résultat

Renseignements tel 01 40 82 98 41 ou 06 20 62 22 83

Partager cet article

Repost 0

code promotion pour le 22 éme anniversaire d'Alphalearning

Publié le par ALPHALEARNING

Alphalearning a entamé depuis octobre sa 22 éme année d'activité . Pour fêter cet anniversaire vous pouvez bénéficier d'un code de réduction de 15 % en indiquant 22 éme anniversaire Alphalearning lors de la réservation de votre séance d'essai et d'évaluation gratuite et sans engagement . Ce code de réduction est valable pour tous les cours à l'exception des séjours d'immersion linguistique . Toutefois ce code vous offre la gratuité des frais de dossiers pour tous les séjours d'immersion linguistiques et il est possible de cumuler cette gratuité des frais de dossiers avec les réductions sur les autres cours en cas de programme combiné cours Alphalearning plus séjours d’immersion linguistique chez le professeur

Les réductions sont valables tant pour les particuliers que pour les cours dans le cadre de la formation professionnelle ( plan de formation  ou CPF( compte personnel de formation )  et pendant tout le mois de novembre

Partager cet article

Repost 0

commentaire client alphalearning

Publié le par ALPHALEARNING

"J’ai plus appris en 3 mois de stage d’anglais avec Alphalearning qu’en 7 années durant ma scolarité.

Alphalearning est une petite structure ou les professeurs sont à l’écoute des stagiaires et les cours sont a 3 ou 4 maxi.

Cela m’a permis de partir et me débrouiller durant 1 weekend à Londres et a présent la barrière de la langue pour les voyages à l’étranger n’est plus un problème pour moi.

Merci encore pour tout "

Muriel

administration RATP

Partager cet article

Repost 0

foires aux vins : cours de conversation anglaise

Publié le par ALPHALEARNING

Septembre et octobre voient se dérouler les traditionnelles foires aux vins , l'occasion pour nous de reprendre nos traditionnelles discussions autour d'un verre de vin . Pour la semaine prochaine ce sera autour d'un château sainte Marie , un vin rouge du bordelais , région bien appréciée de nos amis anglais depuis la guerre de 100 ans . Donc venez fêter l'entente cordiale en anglais autour d'un verre de vin pour délier les langues . Pour participer sur réservation au 06 20 62 22 83

Une participation :25 euros vin compris 20 € par carnet de 10

Partager cet article

Repost 0

7 Foods For Good Brain Health

Publié le par ALPHALEARNING

Research indicates that the right food can keep the brain healthy and improve mental capabilities such as concentration, memory, reaction times and so on. Here are 7 foods that are good for your brain.
Broccoli : A great source of vitamin K which is known to enhance cognitive function and improve brainpower.
Blueberries : Possibly one of the best brain foods. They have been linked to reduced risk of Alzheimers and have been shown to improve learning ability and motor skills.
Tomatoes : There is good evidence to suggest that lycopene, a powerful antioxidant found in tomatoes, could help protect against the kind of free radical damage to cells which occurs in the development of dementia, particularly Alzheimer's.
Pumpkin seeds : A handful a day is all you need to get your recommended daily amount of zinc, vital for enhancing memory and thinking skills.
Oily fish : The essential omega-3 fatty acids found in oily fish such as salmon, mackerel and sardines, are high in DHA, fatty acid crucial to the health of our nervous system. Low DHA levels have been linked to a higher risk of developing Alzheimer's disease and memory loss. Fish also contains iodine, which is thought to improve mental clarity.
Nuts : A study published in the American Journal of Epidemiology suggests that a good intake of vitamin E might help to prevent poor memory. Nuts are a great source of vitamin E along with leafy green vegetables, seeds, eggs, brown rice and wholegrains.
Wholegrain food : Walk into a room and forget why you're there? Forget already what this article's about? Make sure you're eating a diet rich in a mix of wholegrain foods such as cereals, wheatbran, wheatgerm and wholewheat pasta. One study found that women who increased their folic acid, vitamin B12 and vitamin B6 intake showed an improvement in recalling information compared to women who were not taking a supplement.

Partager cet article

Repost 0

La musique est bonne pour le cerveau

Publié le par ALPHALEARNING

Nous, à Alphalearning , nous le savons depuis 21 ans puisqu'elle joue une rôle principal dans nos cours pour la mémorisation et l’intégration émotionnelle de la langue étrangère qui ainsi devient moins étrangère .

La publication d'un article dans le Figaro santé nous permet ainsi de rappeler les bienfaits de la musique pour le cerveau

Au niveau cognitif, elle stimule presque toutes les formes de mémoire. «Plusieurs études ont montré que la pratique musicale améliore la mémoire de travail ou mémoire à court terme», indique Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l'université de Caen. «Et certains travaux ont mis en avant des effets sur l'apprentissage scolaire: les capacités d'attention et de concentration sont renforcées.»

«Nous avons aussi constaté auprès de patients atteints de la maladie d'Alzheimer qui suivent des ateliers de chant à quel point la mémoire musicale est précieuse, ajoute le spécialiste. Même à un stade avancé de la maladie, ils restent capables d'apprendre de nouvelles chansons, alors qu'on pensait leurs capacités de mémorisation perdues.» La musique semble ainsi réveiller une mémoire dormante mais encore active. Enfin, au niveau psychologique, ces ateliers redonnent à ces patients le goût de communiquer, même si la musique ne peut restaurer les fonctions cognitives perdues.

Peut-on cependant dire que la pratique musicale préserve des effets du vieillissement cérébral? «C'est une hypothèse qui demande à être confirmée, répond Hervé Platel. Mais on sait que les musiciens ont un cortex plus épais au niveau de l'hippocampe, qui est la porte d'entrée de la mémoire. Et que la pratique d'un instrument augmente par ailleurs le nombre de neurones dans les régions sollicitées.»

Pour lire l'ensemble de l'article dans le Figaro santé pour découvrir également les effets antidouleurs, pour la rééducation motrice et bien d'autres effets de la musique sur le cerveau suivre ce lien

Partager cet article

Repost 0

synchronisation des ondes cérébrales - indications

Publié le par ALPHALEARNING

Compte tenu de notre utilisation de la synchronisation des ondes cérébrales dans notre méthode d'apprentissage accéléré Alphalearning pour l'apprentissage des langues étrangères, j'ai trouvé opportun de relayer ce dossier de fond du site Passeport Santé sur le sujet bien qu'il soit essentiellement centré sur les données de l'institut Monroe

 

 

Qu'est ce que la synchrothérapie ?

 

Le cerveau est certes un territoire énigmatique, mais depuis une cinquantaine d'années, la science a élucidé certains de ses mystères. Aujourd'hui, on utilise non seulement des produits pharmaceutiques pour intervenir dans sa chimie, mais aussi diverses technologies pour en modifier les mécanismes physiques. Ainsi, simplement en écoutant des enregistrements conçus à cet effet ou à l’aide de petits appareils émettant des signaux lumineux, semblables à des stroboscopes, on peut accélérer ou ralentir les ondes cérébrales ou encore synchroniser les ondes de l'hémisphère droit avec celles de l'hémisphère gauche.

Les effets recherchés sont variés et pas toujours orthodoxes sur le plan scientifique : améliorer le sommeil ou les fonctions immunitaires, surmonter la timidité, apprendre en accéléré, développer la créativité, mais aussi atteindre ce qu'on appelle des états « non ordinaires » de conscience - notamment pour faire des rêves éveillés ou des voyages hors du corps. Précisons que non ordinaire ne veut pas dire artificiel, mais qu'il s'agit plutôt d'états peu courants - on pourrait dire exigeant une disponibilité peu compatible avec notre mode de vie habituel.

Les ondes cérébrales

Dans les différentes zones du cerveau, l'influx nerveux fonctionne en relative cohérence et de façon rythmique : les neurones s'activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s'activent de nouveau. Grâce à de petites électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un appareil appelé électroencéphalographe (EEG, inventé en 1929), le rythme de ces pulsations peut se traduire en forme d’ondes.

L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes. On les calcule en hertz (Hz) - un hertz égalant une ondulation par seconde. Si le graphique enregistré par l'EEG est plat, c'est qu'il n'y a pas d'activité cérébrale. Quant aux ondes générées par un cerveau actif, on les divise en 4 ou 5 fourchettes, dont les appellations viennent du grec ancien :

  • Ondes delta : de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêves.
  • Ondes thêta : de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.
  • Ondes alpha : de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation légère et de l'éveil calme.
  • Ondes bêta : 14 Hz et plus, celles des activités courantes. Étrangement, les ondes cérébrales passent au bêta pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal), comme si les activités du rêve étaient des activités « courantes ».
  • Il arrive aussi qu'on parle d'ondes gamma qui se situeraient au-dessus de 30 ou 35 Hz et qui témoigneraient d'une grande activité cérébrale, comme pendant les processus créatifs ou de résolutions de problèmes. (Ne pas confondre avec les rayons gamma, émis par le noyau des atomes.)

Mentionnons par ailleurs que le cerveau est divisé en deux hémisphères, puis en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du langage, de la sensibilité corporelle, de l'émotion, etc. En ce qui concerne les hémisphères, on sait qu'ils fonctionnent le plus souvent dans une relative indépendance, et que le gauche, généralement dominant, est le siège de la logique et du rationnel, tandis que le droit est celui de la créativité.

La fréquence des ondes cérébrales varie donc selon le type d'activités dans lequel on est engagé, mais les individus non entraînés ont relativement peu de contrôle sur celles-ci. Trop de stress, par exemple, et le système nerveux n'accepte pas de se détendre : les ondes cérébrales continuent alors de se maintenir dans la fourchette bêta et il est impossible de trouver le sommeil...

D'autre part, on avance que les meilleures ressources mentales pour la créativité et la résolution de problèmes se situeraient dans la fourchette des ondes thêta, auxquelles, malheureusement, on n'accède pas facilement.

Quand le cerveau prend le rythme

Plusieurs phénomènes extérieurs peuvent influencer le rythme des ondes cérébrales. La science a découvert que c'est généralement un effet de résonance qui est en cause, comme lorsqu’une note jouée au piano fait vibrer à l'unisson une corde de guitare. Le battement régulier des tambours de même que le chant grégorien ou des activités physiques rythmées comme la marche procurent, à la longue, cet effet. Désormais, la technologie moderne permet d'atteindre ces résultats en un rien de temps.

En effet, certains types de pulsations sonores émises directement dans les oreilles peuvent induire, accélérer ou ralentir la fréquence des ondes en fonction du résultat recherché. Pour améliorer la qualité de détente et favoriser le sommeil, par exemple, on « invite » le cerveau à ralentir le rythme de ses ondes, qui pourraient graduellement passer de 14 à 4 Hz. On peut aussi améliorer la cohérence de l'influx nerveux des neurones, ce qui se traduit sur l'EEG par des ondes d’une plus grande amplitude.

Toutes sortes de compagnies produisent des disques de musique jouant sur ce principe de résonance, généralement avec des fréquences de 3 à 8 Hz, pour favoriser l'apprentissage et surtout la détente. On y combine parfois des injonctions parlées capables d'induction hypnotique — pour arrêter de fumer, par exemple. Une compagnie a même donné le nom « d'audiocaments » (marque déposée) à des produits de ce genre1.

S'agit-il de messages subliminaux? En principe, non. D'ailleurs, les entreprises inscrivent généralement une note sur leurs produits pour déclarer que ceux-ci ne contiennent aucun message subliminal pouvant représenter un viol psychologique. Certaines personnes s'inquiètent quand même2.

Une technologie au service des deux hémisphères

Modifier le rythme des ondes cérébrales, c'est une chose, mais faire adopter le même rythme par les 2 hémisphères du cerveau, c'est un pas de plus, semble-t-il. La théorie veut que plus les hémisphères fonctionnent au même rythme, plus grand est le bien-être. On croit même qu’un fonctionnement « intégré » des 2 hémisphères favorise de meilleures performances mentales et intellectuelles, puisque la logique (cerveau gauche) et la créativité (cerveau droit) agissent alors en synergie.

Un moyen d'y arriver a été découvert en 1973 par le Dr Gerald Oster, à l'École de médecine du Mont Sinaï, à New York : cela s'appelle les « battements binauraux » (qui concernent les deux oreilles). Lorsque, avec des écouteurs, on fait entendre une fréquence différente à chaque oreille, le cerveau adopte le rythme de la différence entre les 2 fréquences : si l'oreille gauche reçoit une fréquence de 210 Hz et la droite, de 200 Hz, les neurones des 2 hémisphères du cerveau adopteront une activité de 10 Hz, la fréquence différentielle. On appelle ce mécanisme la « réponse d'adoption de la fréquence ».

Apparemment, on ne peut pas jouer ainsi avec n'importe quelles fréquences, mais les chercheurs de l'Institut Monroe3, l'entreprise la plus active dans le domaine de la technologie de la synchronisation cérébrale, disent avoir découvert une cinquantaine de combinaisons dont les effets sur le cerveau seraient particulièrement bénéfiques. Robert Monroe, aujourd'hui décédé, a fait breveter ce procédé en 1975 et a conçu une série d'outils connus sous le nom de Hemi-Sync. Les plus simples sont des enregistrements sonores dans lesquels les signaux hertziens sont camouflés sous divers sons plus ou moins musicaux. On retrouve également des appareils plus complexes combinant ondes sonores et impulsions visuelles.

Pour faciliter le sommeil, par exemple, la fréquence différentielle des battements binauraux évolue lentement de 8 Hz à 2 Hz, favorisant donc le passage, en 40 minutes, d'un état de relaxation léger (8 Hz) à un état de transe profonde (2 Hz).

L'Institut Monroe affirme sur son site que ses produits sont susceptibles de faire « se concentrer les ressources du cerveau, de l'esprit et du corps pour atteindre divers buts », entre autres :4

  • activer un processus de croissance émotionnelle (développer l'estime de soi, éliminer l'autosabotage, etc.);
  • améliorer la détente et le sommeil;
  • augmenter la productivité et la performance mentale;
  • susciter des expériences transcendantes (faciliter la méditation, donner accès à l’intuition, etc.);
  • apporter un soutien pendant la grossesse et l'accouchement.

Mis à part ceux de l’Institut Monroe, de nombreux autres produits sont offerts sur le marché, surtout pour favoriser la relaxation et la créativité. La synchronisation des ondes cérébrales est également utilisée dans le domaine de la motivation, tant pour les gens d'affaires et les sportifs, que pour ceux voulant atteindre des objectifs personnels. On parle d'ailleurs d'« entraînement mental » et de « neurodynamique ».

 

pour voir l'ensemble du dossier cliquez sur les liens

Partager cet article

Repost 0

Hypnopédie et apprentissage

Publié le par ALPHALEARNING

Dans le cadre d'une étude menée par Björn Rasch et Thomas Schreiner dans les universités de Zurich et de Fribourg, des chercheurs ont démontré que des étudiants allemands ont mieux mémorisé des mots de néerlandais nouvellement appris, quand on leur faisait écouter ces mots pendant leur sommeil.

On a demandé à 60 personnes d'apprendre des couples de mots néerlandais-allemands à dix heures du soir. La moitié d'entre elles partaient se coucher et un haut-parleur diffusait une partie des mots appris précédemment. L'autre moitié restait éveillée et écouter les mots diffusés. Les 30 personnes qui dormaient étaient réveillées à deux heures du matin et un peu plus tard les chercheurs étudiaient l'acquisition des mots pour les deux groupes.

Résultat : aucune différence de mémorisation n'a été soulignée chez les sujets qui n'avaient pas dormi. En revanche, les sujets ayant dormi se souvenaient mieux des mots entendus pendant qu'ils dormaient.

Voila qui conforte encore une fois la méthode Alphalearning ou nous demandons aux apprenants de relire leur texte et leur vocabulaire dans la langue étrangère à voix haute le soir avant de s'endormir ainsi que le lendemain matin pour un meilleur résultat . Comme cela agit comme rappel de la phase "Alpha" dans nos locaux , ceux qui se rappellent de leur rêves se souviennent même avoir rêvé en anglais

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>